Danyèl Waro poursuit sa tournée dans l’Hexagone

En tournée en Métropole durant le mois de novembre, Danyèl Waro, l’une des grandes figures du maloya et du blues de La Réunion a prévu 14 concerts partout dans l’Hexagone. L’aventure se poursuit pour l’artiste réunionnais.


Encore plusieurs dates au programme !

Danyèl Waro, le "héros" reconnu du maloya et du blues à La Réunion, est en tournée dans l’Hexagone ce mois de novembre. L’artiste réunionnais, musicien de renommée mondiale et à la fois poète, a prévu 14 concerts en Métropole. Après sa dernière prestation à Strasbourg le 15 novembre dernier, il est attendu par ses fans du 18 au 27 novembre dans plusieurs villes de France. Celui qui s’est imposé comme un artiste de référence sur la scène des musiques du monde se produira encore Toulouse, Brest, ou encore Achères. L’illustre artiste réunionnais achèvera sa tournée à l’Espace Prévert (Savigny-le-Temple) où il avait donné un concert il y a 10 ans.


La découverte du maloya

Par sa poésie engagée et sa fidélité envers la tradition acoustique du maloya, Danyèl Waro est devenu un promoteur du maloya à travers le monde depuis près de cinquante ans. Né le 10 mai 1955 au Tampon, ce musicien, poète et fabricant d’instruments a grandi dans une famille modeste aux côtés d’un père travailleur agricole et militant communiste. Il découvre le maloya à l’âge de 15 ans grâce au pionnier Firmin Viry lors d’un concert organisé par le PCR. Surnommé le "petit blanc des hauts", il a ensuite adopté le blues de l’océan indien aux racines africaines et malgaches. Le maloya m’a remis en accord avec la Réunion, avec les gens, avec notre langue », a-t-il toujours martelé.

Tour d’horizon de sa carrière

Son premier concert de maloya remonte au 27 décembre 1975 avec un ensemble de jeunes travailleurs agricoles. Après avoir échoué au baccalauréat, Danyèl Waro se rend en métropole en 1976 où il effectue son service militaire. Son côté rebelle se renforce et son insoumission l’a conduit à deux ans de prison. De retour à La Réunion, l’artiste né Daniel Hoarau collabore avec la Troup Flanboiyan. Dans les années 1990, sa carrière prend une dimension internationale et son album "Foutan Fonkèr" est récompensé par le grand prix de l’Académie Charles-Cros. Il enchaîne ensuite par des festivals organisés partout dans le monde et son album "Tinn Tout" sorti en 2020 est nommé aux Victoires du jazz dans la catégorie des musiques du monde.

Tags